After Hours – Exotic Club

 

Découvert en concert à l’International (trop hipster les gars), Exotic Club est un groupe de « Dark Dance », en gros pensez à Orchestral Manoeuvres in the Dark » (Enola Gay) qui aurait un gros coup de cafard et serait inspiré par Indochine.

Et bien ça donne un truc assez cool emmené par deux français complètement survoltés à base de strip tease sur scène et de danse quasi tribale.

Tentez le coup !

les Histoires Impossibles – Bazar et Bémols

 

Si vous prenez la ligne 6 du côté de Quai de la Gare, alors vous avez peut être eu la chance d’être diverti par ces trois garçons sympathiques.

Ils sont jeunes, ils sont drôles, et ils ont le swing jusqu’au bout des doigts. Bazar et Bémols est un groupe de chanson française aux textes poétiques et facétieux et aux mélodies riches et entraînantes. Comme en parler ne serait qu’approcher la réalité, je vous propose de les écouter et d’aller faire un tour sur leur page Facebook ou leur site internet.

Riverhead – Goldenhorse

 

Inconnu au bataillon hexagonal, Goldenhorse est un groupe Néo Zélandais, qui se caractérise par de la musique « mignonne », entraînante, gentille et sautillante (et pas désagréable par ailleurs).

Je n’en ai pas cru mes oreilles quand j’ai entendu ce titre, Riverhead, si différent du reste de leur travail. Paradoxalement, c’est le titre de l’album de leur début. Donc poursuivant le paradoxe, je vous propose d’écouter ce titre un peu inquiétant au début, et très différent de leur production bien plus joyeuse.

J’aime les choeurs si lointains et le rythme frappé qui rappelle le temps qui passe, qu’on peut raprocher des cordes frappées de « Big Jet Plane » de Angus & Julia Stone.

Enjoy

 

Les Mains Froides – Oldelaf

 

On ne présente plus Oldelaf, qui se balade désormais sans Monsieur D et propose des chansons qui, si elles ne sont pas moins mélodieuses, sont plus sérieuses, plus romantiques peut être en gardant tout de même cette touche d’humour si particulière.

Dans cette lignée je vous propose « Les Mains Froides », dont les notes s’égrènent délicieusement au long de l’histoire. A écouter un après midi pluvieux pour garder le sourire.