Darkside remix Daft Punk

Aujourd’hui on ne parle plus de darkside qu’à travers leur magnifique prestation de « Paper Trails » soit en « boiler room », soit en studio.

Mais c’est faire abstraction des premiers titres que Nicolas Jaar et Dave ont balancé sur la toile. Car leur première entreprise n’était pas du tout de créer leur album ou de le produire… Non ça c’était une fois leur talent reconnu.

Pour se faire connaitre le duo américain s’est lancé dans une épreuve périlleuse aussi bien par le style que par la taille du géant auquel ils s’attaquaient.

Ils ont remixé le dernier album de Daft Punk! Oui cet album qui couronnait plus de 10 ans d’absence, de production des pionniers de la french touch.

La tâche n’était pas gagnée d’avance car de nombreuses personnes avait déjà relevé le défi en remixant nos robots dj, il fallait donc être original et montrer qu’on avait conservé son talent si répandu.. Surtout pour Nicolas Jaar à qui tout souriait.

Verdict, Darkside Compositeur? ou DJ?

Si il est vrai que certains des remixs sont d’une excellente qualité on pense notamment au remix d »‘instant crush » qui est vraiment dingue!

Les deux autres dans notre playlist ci-dessus ne sont pas mal non plus.

Cependant la rythmique est beaucoup trop cassée pour que ce soit une véritable réussite, il est même difficile de retrouver le style de Jaar dans tous ces loops, beaucoup trop long et trop ennuyeux la pêche de Daft Punk à disparu la ligne de basse aussi.

Ceci est surprenant car dans leur album psychic le duo à su mettre ces deux contraintes en avant et à créer un album adapté à tous les types d’ambiances.

Dans Daftside on est proche de l’envie de dormir… Ça motive pas, c’est trop lancinant, trop calme…

Pourtant Jaar est un excellent DJ, que se passe t’il?

Il faut bien croire qu’un artiste peut se planter.. C’est pas plus mal car ça donne un peu d’humilité et c’était aussi le début du duo avec Dave peut-être avaient-ils besoin de prendre leurs marques..

En tout cas on vous recommande surtout d’écouter leur album Psychic.

daftside

La Femme

La Femme – Nous étions deux

Psychotic La Femme.

Ok, on l’a peut-être vu & revu La Femme ces temps ci sur Mysoundbattle, mais comment se lasser de cette French Touch poprok montante?

Cette petite histoire de cocu sur fond de rythmique & synthé, ça claque. Et c’est pas pour rien qu’ils sont en ce moment en tournée partout en France.

Que vivent La Femme et ses chansons psychés. (écoutez donc, si ce n’est la Planche, « si un jour »)

Kosski – Nina

Avec cette neige les enfants, mes ardeurs se tournent vers la musique nordique, ou en tout cas son ersatz.

« Nina » m’a d’abord fait penser  à du  Slagsmålsklubben – The World Welcomes Fame (assez bon dans le genre de l’électro minimaliste), et puis « Nina » a tout compte fait quelque chose de plus. Plus rythmique. Plus social.

Kosski, petit jeune homme français, a tout d’un grand. Synthé, rythmes sympas qui marchent bien, innovation.

En somme, quelque chose d’intéressant à découvrir , et clairement pas dégoutant !

Une French Touch à ne pas manquer! (D’ailleurs, le Tournedisque ne s’y trompe pas)

Odd Look – Kavinsky

 

Puisque ce cher Kavinsky ne cesse de faire parler de lui je tiens à vous informer que vous avez peut être déjà entendu un de ses derniers sons sans même le savoir.

En effet la dernière pub pour BMW utilise une production de Kavinsky pour vous vendre l’avenir de la voiture….

Assez bon en terme de marketing car le compositeur a réussi à embellir le film Drive en y apportant sa french touch.

C’est donc un très bon choix pour BMW.

On peut très facilement remarquer que la musique s’inspire entre autres, un peu du dernier album des Daft Punk avec le titre Drezzed.

 

Bref à votre écoute j’espère que ça vous plaira !

Ash Sync – Air, Alex Gopher, Etienne de Crecy

 

Parce que j’ai aimé la plupart des articles et les sons qui vont avec, à mon tour de partager une petite pépite qui, je l’espère, vous plaira.

Un son purement électronique avec des maîtres de la French Touch aux manettes. Une douce mélodie qui vous berce, au même moment un beat puissant qui vous entraîne… puis un final dantesque, une explosion, qui vient clore ce voyage…

J’en ai déjà trop dit : à vos casques et poussez le volume !